L’isolation du sol

Si nous savons pertinemment que toiture et mur permettent à près de 50 % des calories de fuir notre maison, on oublie trop souvent que le sol est à lui seul responsable de 7% des pertes totales dans une maison mal isolée.

Entre deux étages

isolation du sol

Entre deux étages chauffés, c’est surtout l’aspect phonique de l’isolation qui est recherché.

Pour réduire de manière importante la propagation des bruits de voix, l’idéal consiste à prendre en sandwich un isolant de faible densité (granulés de liège, de bois, chènevotte, ouate de cellulose…) entre deux isolants à forte densité (plaques de gypse, lit de sable, plaques de liège…).

1) Posez vos plaques de gypse en les fixant directement sur les solives pour former votre plafond.

2) Verser l’isolant en vrac entre les solives en ayant soin de tasser au maximum.

3) Obturez les caissons formés par les solives par des plaques en laine de bois fixées sur les solives.

4) Posez des tasseaux transversalement par rapport au solivage, en les fixant dans les plaques de bois.

5) Versez le sable ou posez les plaques de liège.

6) Installez votre plancher en le clouant sur les tasseaux.

Au rez-de-chaussée

Lors d’une construction neuve ou d’une grosse rénovation, il est toujours judicieux de prévoir une dalle isolante, au rez-de-chaussée qui, outre l’isolation thermique, permettra l’installation d’un sol chauffant.

Compte tenu des problèmes d’humidité, il est souvent indispensable de prévoir un hérisson, c’est-à-dire un lit de cailloux d’au moins 25 cm de haut, bien drainé à l’intérieur et à l’extérieur.

1) Lorsque votre hérisson est confectionné, contrairement au chantier conventionnel, vous laisserez respirer le sol en ne posant pas de film étanche.

2) Posez deux couches croisées de plaque de liège de 30 mm chacune en y jointoyant le plus soigneusement possible, ou coulez une dalle de chaux et chanvre de 13 cm d’épaisseur.

3) Installez alors si vous le souhaitez les tubes pour le chauffage par le sol en les fixant avec de longues agrafes directement dans les plaques de liège.

4) Couvrez d’une chape maigre d’environ 3 cm d’épaisseur, constituée de chaux naturelle, de sable (comptez 200 kg de chaux/m² de sable) et d’eau.

5) Lorsque la chape est bien sèche, posez vos carreaux de terre cuite ou le plancher.

Le problème des chapes reste le temps de séchage, car il faut compter une semaine de séchage par centimètre de chape.

Si vous pouvez marcher dessus au bout de quatre semaines, il faudra attendre quelques semaines de plus pour qu’elle soit totalement sèche, vous permettant de poser des carreaux de terre cuite ou un parquet.

Si certaines plaques ne vous semblent pas parfaitement jointives, collez une bande adhésive qui évitera tout risque de pont thermique.

Si vous souhaitez réaliser des travaux d’isolation dans votre logement, nous vous conseillons de visiter cette page sur les travaux d’isolation, qui vous permettra d’obtenir 4 devis gratuits et sans engagement de professionnels spécialisés, près de chez vous.

Partagez sur les réseaux sociaux :

Commentaires


Articles que vous pourriez apprécier :